Carburant

Trajet du carburant dans le Youngtimer

Les automobilistes passe régulièrement à cet endroit, et votre Youngtimer ne fait pas exception : passage obligatoire à la station essence pour faire le plein. Malgré le fait que ce geste soit commun pour beaucoup, sauriez-vous expliquer le trajet du carburant jusqu’au moteur et après ? Nous vous expliquons le fonctionnement du carburant de son entrée dans votre réservoir, jusqu’à sa sortie par l’échappement pour mieux comprendre votre véhicule.

Départ : le réservoir

Fonctionner correctement implique que le moteur de votre véhicule a besoin d’être alimenté en carburant. Fabriqué à partir d’énergies fossiles, on rempli le réservoir de la voiture avec. Ils existe différents types de carburant : les normaux (essence et gazole) et les biocarburants (SP95-E10). Il permet de faire avancer votre véhicule de manière durable. Vous possédez les informations sur son état de remplissage grâce à votre jauge d’essence.

Trajet du réservoir au moteur

schéma du trajet de l'essence du réservoir au moteur

Vous l’aurez compris la destinations finale du carburant de votre Youngtimer est le moteur. Mais avant de rejoindre ce point capital, il y a plusieurs étapes que le carburant doit franchir. Ces étapes sont valables pour essence et diesel :

  • Couler jusqu’au réservoir où il sera stocké durant toute l’utilisation.
  • La pompe à carburant s’active (chaque démarrage). Elle amene le carburant jusqu’au filtre à carburant (FAC). Ce filtre protège les composants du moteur des résidus de matière et élimine les impuretés.
  • Le carburant arrive à la pompe à injection. Il existe deux types d’injection : directe (vers les injecteurs de carburant) ou indirecte (avec une rampe d’injection). Par rapport à l’injection directe, ce système réduit considérablement le bruit moteur et la quantité de gaz émis.

Traitement dans le moteur

Maintenant que le carburant à été expulsé du réservoir et qu’il a été filtré et pressurisé par pompe d’injection, que se passe t-il ? Le moteur va avoir sa part de travail à effectuer, il doit traiter le carburant, qui va passer par plusieurs étapes :

  • L’injecteur envoie le carburant sous pression dans la chambre de combustion du moteur.
  • La chambre est à l’intérieur de cylindres avec des pistons qui montent et descendent. Ce mouvement va comprimer l’air arrivant de la soupape d’admission.
  • La bougie d’allumage émet une étincelle qui, au contact du carburant et de l’air comprimé par le piston, engendre une explosion.
  • L’explosion enclenche le vilebrequin et la bielle pour faire tourner le moteur.
  • Après l’explosion, la soupape d’échappement s’ouvre pour aspirer les gaz brûlés et les expulser vers la ligne d’échappement.

Ceci est le trajet pour un moteur atmosphérique qui ne comporte pas de turbo. Une étape supplémentaire est nécessaire pour les moteurs équipés d’un turbo.

Etape finale : expulsion par l’échappement

Les gaz vont être expulsés mais avant ils doivent traverser toute la ligne d’échappement. La ligne d’échappement est différente pour les motorisations essence et diesel. La ligne d’échappement pour essence est composée d’un : pot catalytique, pot de détente et silencieux. Sur les véhicules diesel, il y a des composants supplémentaires pour dépolluer : un catalyseur, un FAP (filtre à particules).

Pour les Youngtimers essence

Le passage par pot catalytique est une des deux étapes la plus importante pour un moteur essence. Composé d’une chambre et d’une structure en nid d’abeille, il prend en charge le traitement des gaz. Le principe est simple : les gaz à l’intérieur du catalyseur ressortent en dépollués.

Voici l’étape la plus importante pour une essence. Les gaz sont dans le catalyseur, des réactions se produisent en chaînes. L’oxyde d’azote (provenant du gaz) et le monoxyde de carbone (non brûlés) deviennent du CO² . Le pot de détente va détendre les gaz, il stabilise la pression afin qu’ils circule de manière plus fluide.

La plupart du temps le pot de détente et le silencieux sont séparés. Néanmoins, pour les Youngtimer, ces éléments peuvent être réunis dans un seul et même bloc. Le silencieux est chargé de diminuer le bruit des gaz avant la sortie.

Pour les Youngtimers diesel

Pour un moteur diesel, la dernière phase se déroule différemment. Le chemin est sensiblement le même hormis une étape. On remarque par rapport aux essences l’oxyde d’azote (NOx) n’est pas traité une seconde fois. Depuis 2011, les voitures possèdent des obliagtoirement un FAP en France. Ce n’est donc pas le cas pour nos Youngtimer. Le filtre à particules bloque une partie des molécules d’oxydes d’azote lors de leur passage.

Dans la même catégorie :

Quel carburant choisir ?
Optimiser le plein de son Youngtimer
Super éthanol et Youngtimer : bonne idée ?

Réparer son pot d’échappement soi-même