alfa romeo montreal
Entretenir son youngtimer

Alfa Romeo Montréal : Un demi-siècle de vie

Elle n’a pas eu le succès qu’elle méritait, mais l’Alfa Romeo Montréal est entrée dans l’histoire. Le modèle offre aux yeux un style magnifique signé par Marcello Gandini pour Bertone, mais le moteur est également à la hauteur des attentes, avec une vigueur de performance d’une profondeur adéquate. Cette voiture de sport italienne a aujourd’hui 50 ans. Elle a été dévoilée dans sa forme finale au Salon de l’automobile de Genève en 1970.

Les caractéristiques techniques

L’un des éléments caractéristiques de son design est l’imposante prise d’air  au centre du capot, pour alléger le renflement dû à la présence d’un V8 intégral, dérivé de celui de la voiture de course 33, même s’il a été convenablement adouci et modifié pour un usage routier.

Ce cœur, d’une cylindrée de 2,6 litres, délivrait environ 200 ch, ce qui se traduisait par d’excellentes performances. L’accélération de 0 à 100 km/h est couverte en 7,1 secondes, tandis que 27,5 secondes suffisent pour parcourir le kilomètre depuis un départ arrêté. La vitesse maximale est de 224 km/h. Des disques auto-ventilés Girling sur les quatre roues freinent l’enthousiasme du modèle.

Pour en revenir à l’esthétique, le caractère musclé des volumes donne beaucoup de personnalité stylistique à la créature du bison, renforcée dans son agressivité par quelques couleurs voyantes du catalogue. Parmi les détails stylistiques, il convient de mentionner les “paupières” qui dissimulent partiellement les phares jumeaux et les six fentes horizontales sur les piliers qui rationalisent la vue latérale, lui donnant une vigueur dynamique supplémentaire.

L’ADN de la course est présent dans l’Alfa Romeo Montréal, mais dans un esprit subventionné, pour garantir un confort adéquat aux invités. Cela a imposé quelques solutions de compromis, trahies par exemple par le roulis marqué en virage, qui aide l’utilisateur moyen, moins habitué à la sportivité extrême, à percevoir les limites atteintes.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *