Entretenir son youngtimer

La Bugatti EB110

Lancé pour concurrencer avec Ferrari F50 et d’autres McLaren F1, EB110 a dû accueillir un mécanisme noble. Par conséquent, les ingénieurs Bugatti ont du développé un quadriturbo V12 de 3,5 litres sous le capot qui développe pas moins de 560 chevaux et 611 nm de couple.

Ce dernier est transmis au sol à travers une transmission complète et une boîte manuelle six vitesses. Cette puissance pulvérise l’exercice du 0 à 100 km/h en 3,4 secondes , pour une vitesse maximale de 344 km/h.

Les prototypes Bugatti

Différentes versions ont été commercialisées, pour 139 exemplaires au total. La version super sport pourrait également atteindre une vitesse maximale de 350 km/h et améliorer le 0 à 100 km/h en 3. 2 secondes, soit deux dixièmes de mins que la configuration classique.

La production à commencé en 1992 et s’est terminée en 1995 lorsque tout les exploites se sont écoulés. A cette époque, une Bugatti EB110 de base a été vendu environ 2 9 millions de francs, soit 450 000 €. Aujourd’hui, Une EB110 ne se vend pas sous la barre des deux millions d’euros. Au cours de sa carrière, Bugatti a engagé une EB110 au 24 heures du Mans. Malheureusement sans succès puisque cette dernière n’a pas pu terminé sa course.

La marque devenu légendaire

Tous les composants du succès et d’exception ont ensuite été réunis pour faire revivre la flamme de la mythique marque Bugatti. Mais l’appétit excessif des dirigeants, des conflits humains lors de la conception du modèle et de la stratégie sportive absente était due à cette tentative d’émergence.

Supercars d’exception, la Bugatti EB110 est certainement, avec la McLaren F1, l’une des voitures les plus réussis jamais construites. De toutes les supersportives à moteur central, l’EB 110 est celle qui offre le plus de sécurité. Les quatre roues motrices compensent le fait que l’essieu arrière doive supporter près de 60% du poids. Même lancée témérairement dans les virages, la Bugatti pousse d’abord gentiment sur les roues avant pour agrandir ensuite le rayon de virage. 

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *