Entretenir son youngtimer

Le Bertone Freeclimber

Cette Bertone Freeclimber 2  a été fabriquée par le constructeur automobile italien entre 1992 et 1993, en seulement 2 860 exemplaires au total. Une SUV tout terrain japonaise avec un puissant moteur BMW constitue la base de cette voiture. Bertone a créé une carrosserie d’allure robuste avec des passages de roues plus larges et de nouveaux phares ronds. Ce qui rend cette voiture unique est le fait que le toit rigide peut être enlevé, pouvant la transformer ainsi en une jeep ouverte.

 

Un SUV à fort potentiel

Sur cette base, Bertone lui donne une meilleure plastique en améliorant la finition du véhicule. Des jantes spécifiques et en lui octroyant une nouvelle face avant avec une calandre à quatre optiques. Enfin, un logo Bertone prend naturellement place en son centre. C’est surtout dans l’habitacle que les modifications les plus importantes sont effectuées. Ces fauteuils spécifiques recouverts de cuir et d’alcantara, l’équipement du véhicule est enrichi. Tout comme l’instrumentation, par exemple, le verrouillage centralisé des portes est de série.

Sous le capot, Bertone fait le choix de troquer le moteur japonais contre des six cylindres BMW. Des motorisations plus en phase avec la clientèle visée et surtout, permettant de bénéficier de l’aura de la marque allemande et de son service après-vente. Trois versions sont proposées. Le 2.0 litres essence, un 2.7 litres essence et un 2,4 litres turbodiesel. La transmission reste de chez Daihatsu. Les suspensions sont corrigées pour optimiser les capacités de franchissement.

Un restylage nécessaire

En 1992, Daihatsu procède à un restylage du Rocky, Bertone en fait de même pour le Freeclimber qui devient à l’occasion Freeclimber II. Même base que le précédent, la voiture est savamment modernisée. Avec des élargisseurs d’ailes, la carrosserie est lissée, et des jantes OZ en alliage apparaissent de série. Le Freeclimber propose toujours sa calandre à quatre optiques. Les moteurs six en ligne BMW sont abandonnés contre un quatre cylindres en ligne provenant toujours du constructeur bavarois, avec 1,6 litres de cylindrée et une puissance de 100Ch.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *